Syndrome hémolytique-urémique

Le syndrome hémolytique-urémique n’apparaît qu’avec l'ingestion de bactéries particulières (souches extrêmement virulentes) comme Escherichia coli (OH157 :H7). La bactérie se développe à l’intérieur du tube digestif et relâche ses toxines dans le sang. On pense que ces toxines vont léser les parois des tous petits vaisseaux. Ces lésions pariétales vont provoquer la formation d'agrégats de plaquettes qui entraîneront une Hémolyse. Des lésions similaires peuvent survenir au niveau de la microcirculation sanguine rénale et s'ajouter à des phénomènes toxique: les reins vont cesser de fonctionner correctement.

Le syndrome hémolytique-urémique est très souvent lié à l’ingestion de viande mal cuite. Des épidémies sont survenues et sont bien documentés aux Etats-Unis suite à l’ingestion de légumes frais et non cuits (épinards, laitues, choux-fleurs, tomates) ou de boissons non pasteurisés (cidre).

La maladie se déclare 4 à 10 jours après l’ingestion de la nourriture contaminée. Elle se manifeste par des diarrhées sanguinolentes et des douleurs crampiformes. La fièvre n’est pas un élément majeur. La survenue d'une diminution de la production d’urine est le signe d’une insuffisance rénale.

Ce syndrome survient le plus souvent chez les enfants. Il est beaucoup plus rare chez les adultes

En résumée, le syndrome hémolytique-urémique est caractérisée par :
1) des diarrhées sanguinolentes
2) une Anémie hémolytique associée à une thrombopénie qui reflète la consommation-destruction des hématies et des plaquettes provoquées par les lésions des parois des vaisseaux de la micro-circulation sanguine.
3) une Insuffisance rénale aiguë

Une symptomatologie neurologique est parfois observée.


Langue Nom
Deutsch
English
Español
Français
Italiano
Português